[EMPLOI] 20 juin : Journée Mondiale des (personnes) réfugié.e.s

[EMPLOI] 20 juin : Journée Mondiale des (personnes) réfugié.e.s

Chaque minute, près de 25 personnes doivent tout abandonner pour échapper à la guerre, à la persécution ou à la terreur. Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) rappelle que chacun.e d’entre nous peut agir pour un monde plus juste et inclusif car « chaque geste compte ».

Ce 20 juin est l’occasion de mettre à l’honneur quelques-unes des personnes réfugiées rencontrées et accompagnées en 2019-2020 dans le cadre des actions concrètes menées par FACE Aude et impliquant directement les entreprises engagées contre l’exclusion : binôme entreprise-bénéficiaire pour du coaching emploi, conseils à la réalisation d’un CV Vidéo, apprentissage du français en entreprise (ENVI*), ateliers multi-acteurs. Une palette d’activités pour intégrer le monde de l’entreprise et s’épanouir via l’emploi !

Découvrez les témoignages de Hamdi et Félix et les CV-vidéos de Nasir, Abdulrahman, Aziz, Eyob, Ladji et Lilian.

Hamdi : « Grâce aux actions comme le CV Vidéo, je me suis perfectionnée pour valoriser mes compétences. Des gens comme à FACE Aude m’ont fait confiance dans mon parcours et cela m’a mise à l’aise. Il y a eu la Ligue de l’Enseignement et son CPH et aussi des citoyennes. Une dame engagée dans une association a pris soin de moi. Elle m’a facilité l’hébergement, on a partagé des temps conviviaux, des repas. Un jour elle m’a offert un dictionnaire somalien-français. Son cadeau m’a beaucoup aidé à parler le français comme je le parle aujourd’hui. Je partage tout ça en retour : j’aime préparer des plats pour des personnes autour de moi et aussi pour d’autres dans le besoin. Actuellement je suis dans le dispositif Garantie Jeune avec la Mission Locale. Je veux continuer mon parcours professionnel et rejoindre une équipe en restauration. »

Félix : « La vidéo CV a été phénoménale, l’édition exprime les points forts de mon parcours professionnel. Plus globalement, les organisations dédiées à l’accompagnement des réfugiés m’ont beaucoup appuyé : le CADA (Centre d’Accueil des Demandeurs d’Asile) et le CPH (Centre Provisoire d’Hébergement), qui sont les premiers contacts après l’acceptation de la demande d’asile. Ensuite, le Pôle Emploi, qui m’a donné accès à des cours comme le FLE (Français Langue Etrangère), qui m’a non seulement aidé à parler et à mieux comprendre le français, mais également à comprendre les processus, les différentes options et les tâches administratives liées à la recherche d’emploi et à la formation. J’ai également eu accès à une spécialisation liée à mon métier. Je viens aujourd’hui d’obtenir un emploi en CDI dans ma branche en qualité de Technicien réseaux télécom. »

(Extraits) * ENVI : ENtreprises audoises Volontaires pour l’Intégration cofinancé par l’Etat/DAAEN